Agenda
des salons
et des festivals
Annuaire
des professionnels
Formations
et rencontres
professionnelles
Publications
des auteurs
et des éditeurs
Service juridique
et comptable
Offres d’emplois
et annonces
AccueilPublics éloignésLecture en prison

Des projets phares dans les prisons bretonnes

Livre et lecture en Bretagne et la ligue de l’enseignement Bretagne ont impulsé des projets d’envergure régionale, qui permettent d’aborder une question particulière dans tous les établissements pénitentiaires bretons en même temps, ou d’introduire une nouvelle pratique liée au livre et à la lecture.

Les projets bande dessinée

Pendant deux années consécutives, la thématique de la BD a été explorée dans les sept établissements pénitentiaires bretons. Ces projets régionaux sur la bande-dessinée ont été organisés avec le festival Quai des Bulles de Saint-Malo.

Embarquement pour Quai des Bulles (2012)

Le premier temps s'est intitulé "Embarquement pour Quai des Bulles", et s'est décliné de la manière suivante :

  • Des rencontres avec sept auteurs de bande dessinée dans les sept prisons bretonnes,
  • puis un temps fort sur le festival Quai des Bulles 2012.

Echappées Bulles (2013)

La seconde année, en 2013, l'expérience a été renouvelée avec le festival Quai des bulles, en proposant cette fois :

  • des rencontres autour de la BD,
  • et une exposition sur le festival Quai des Bulles 2013, suivi d’une exposition itinérante.
logos

"Facile à lire" avec Quartier Livre

En 2015 et 2016, Livre et lecture en Bretagne a porté le projet « Quartier Livre », qui a permis d’introduire la dynamique du « facile à lire » dans les prisons. La résidence d’auteur avec Laurence Vilaine, à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc, a constitué le point d’orgue de ce projet et a permis de très belles rencontres entre les détenus.

Le site Quartier livre restitue l’ensemble des traces de ce projet :
Consulter le blog Quartier livre
logos
Quartier livre - médiations
10 photos
Le projet Quartier livre, qui s'est tenu dans les prisons en 2015 et 2016, a donné l'occasion de nombreux temps forts et animations autour du livre dans les sept établissements pénitentiaires bretons.

Parent(hèse) (2019 et 2020)

logos

Courant 2019 et 2020, Livre et lecture en Bretagne et la ligue de l’enseignement ont porté ensemble le projet Parent(hèse), dont l’objectif est d’aborder les questions de parentalité en prison, à travers le livre et la lecture, et via l’organisation de temps partagés entre les parents détenus et leurs enfants, au sein de la détention.

Déclinaisons du projet :

  • La création de bibliothèques pour les parloirs (avec principalement des livres sur le lien parents / enfants)
  • Des ateliers de création de livres Pop’up
  • Des ateliers de création de jouets
  • Un spectacle autour des contes dans les parloirs (parents et enfants)
  • La fourniture de livres aux enfants, via les libraires partenaires

Fanzine Parent(hèse)
Parent(hèse) - Ce fanzine livre les traces de ces projets artistiques et culturels autour de la parentalité, menés en Bretagne en milieu carcéral (2019/2020).
livre ouvert
logos
Spectacle de la compagnie Ecoutez voir au CP de Rennes-Vezin

Papa te lit ton histoire du soir

La ligue de l’enseignement du Morbihan a proposé au Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation du Morbihan un projet répondant à la demande de travailler sur la notion de parentalité, dans la continuité du projet Parent(hèse). Le projet « Papa te lit ton histoire du soir » va permettre aux détenus de lire une histoire à leurs enfants le soir, moment important dans la parentalité, grâce aux téléphones installés dans les cellules. Depuis longtemps, les parents racontent des histoires à leurs enfants, si cette pratique peut être un bon moyen de les aider à trouver le sommeil, c’est aussi un moyen de (re)créer un lien.

Initié dans un premier temps à la prison de Lorient/Ploemeur, et présent bientôt dans les autres détentions bretonnes où les personnes détenues bénéficient d'un téléphone en cellule,  le projet « Papa te lit ton histoire du soir » va permettre aux enfants et aux parents incarcérés de reconnaître leurs émotions, de les nommer, de les comprendre et d'affronter leurs difficultés. L'enfant s'identifie aux personnages de l’histoire que son parent lui lit, ainsi il se rend compte que ceux-ci éprouvent les mêmes sentiments que lui (la joie, la colère, la jalousie, la peur…). Ce temps de lecture du soir est propice au rapprochement entre parents et enfants, même lorsque le parent est incarcéré.

 

 

logos

Des revues et gazettes pour les détenus

logos

Depuis plusieurs années, certaines prisons ont créé des revues ou journaux en détention : il s’agit de revues pour les personnes détenues, qui sont toutes réalisées avec l’aide de professionnels, les personnes détenues participant très activement aux comités de rédaction de ces revues.

  • Les Echos de l’écroué à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc
  • Le journal Oxygène du centre pénitentiaire de Ploemeur
  • La revue Citad’elles au centre pénitentiaire de Rennes (prison des femmes)

 

Au printemps 2020, pendant la période de confinement (crise sanitaire du coronavirus), des gazettes sont nées dans tous les établissements pénitentiaires, à l’initiative des coordinatrices culturelles.